Les CTA Murprotec sont-elles efficaces contre le radon ?

Au moins 31 départements en France présentent un risque de radon. Le radon est peu connu et pourtant ce gaz radioactif présent à l’état naturel dans certains sols est la deuxième cause des cancers du poumon après le tabagisme ! Le radon pénètre dans les habitations par les fissures dans les dalles, les joints, etc. Petit à petit ce gaz s’accumule et sa concentration augmente jusqu’à dépasser le seuil de dangerosité dégradant fortement la qualité de l'air intérieur. L’air intérieur est pollué et représente un risque important pour la santé. La ventilation est le seul traitement possible pour faire baisser le taux de radon et passer en deçà du seuil recommandé de 300 Bq/m3 (Becquerels par mètre cube : unité de mesure de radioactivité). Les centrales de traitement d’air CTA de Murprotec sont-elles réellement efficaces contre le radon ? Un institut spécialisé sur la construction qui a mené une étude  scientifique sur plusieurs mois entre 2020 et 2021 vient de rendre ses conclusions. 

Une grande étude sur l’efficacité des CTA Murprotec

Murprotec a confié à un cabinet indépendant une étude d’envergure permettant de mesurer en conditions réelles l’efficacité de sa gamme de centrales de traitement d’air : CTA3, CTA4 et CTA500. Cette étude officielle a été confiée à un Institut des Sciences de la Construction membre de l’Agence d’Etat du Conseil National de Recherches scientifiques Espagnole. L’étude porte sur la capacité des appareils Murprotec à réduire la concentration de gaz radon à l’intérieur des bâtiments.

Pour analyser les différents appareils correspondant à différents cas de figure, l’étude a été réalisée dans trois bâtiments différents. La CTA 3 a été testée dans un bâtiment de 27 m² représentant 69 m3 d’air intérieur. Dans ce bâtiment le taux de radon initial est important avec plus de 1400 Bq/m3. La CTA 500 a été installée dans un établissement scolaire dans une zone de bureaux de 160 m² représentant 528 m3. Pour rappel, les écoles ont une obligation de mesure de la qualité de l'air intérieur. Le taux de radon mesuré initialement est très légèrement au-dessus des valeurs maximales recommandées en France avec 340 Bq/m3. Les essais de la CTA 4 a ont été réalisés dans un espace en demi sous-sol de 58 m² pour 205 m3. Le taux de radon dans cet espace est de 390 Bq/m3.

Les éléments clés du diagnostic radon

L’institut d’étude spécialisé dans la construction qui a mené les analyses a déterminé les données indispensables à recueillir concernant la présence de radon dans un bâtiment. La concentration et le traitement du radon sont influencés par l’étanchéité du bâti. Tout diagnostic doit donc prendre en compte le taux de radon dans la pièce mais aussi vérifier l’étanchéité des ouvertures : portes, fenêtres… et la présence éventuelle de fissures sur les murs et le sol. Ces données permettent de déterminer le débit de ou des appareils de traitement d’air nécessaire pour garantir le renouvellement d’air suffisant. En effet l’étude a démontré que la solution à mettre en place, ses réglages et son efficacité dépendent de la concentration initiale de radon dans l’air intérieur, du volume à traiter et de l’étanchéité du bâtiment. Un bâtiment avec des problèmes d’étanchéité laisse entrer plus facilement le radon dans le bâtiment.

Comment fonctionne une centrale de traitement d’air ?

Toutes les CTA Murprotec fonctionnent sur le principe de l’insufflation. L’air pulsé met la pièce en surpression repoussant à l’extérieur l’air vicié contenant du gaz radon. Ce système en créant une légère pressurisation à l’intérieur de la pièce empêche également le radon de pénétrer dans la maison. Cette pressurisation est moins efficace lorsque le bâtiment favorise les infiltrations d’air extérieur par les fissures notamment des dalles de sol, des huisseries…

Les fissures limitent donc doublement l’efficacité du système de traitement d’air en favorisant les infiltrations de radon et en limitant la pressurisation créée par l’appareil. Voilà pourquoi il est indispensable de bien rechercher toute fissure et de la réparer en préalable à l’installation d’une centrale de traitement d’air.

Les centrales de traitement d’air éliminent-elles le radon ?

Les résultats obtenus par cette étude scientifique ont démontré I’efficacité des centrales de traitement d’air CTA Murprotec dans les 3 configurations.

L’objectif de l’étude était de mesurer la baisse de concentration du gaz radon dans l’air intérieur après installation des CTA.  Quelle que soit la configuration, la concentration a été abaissée au-dessous du seuil de référence de la norme de 300 Bq/m3.

Selon les bâtiments et les réglages des appareils le taux de radon mesuré après mise en route des CTA Murprotec allait jusqu’à 20 fois moins. L’efficacité des CTA Murprotec sur la réduction des taux de gaz radon présents dans l’air intérieur allait dans la majorité des configurations de 72% à 96%.

L’étude recommande pour avoir la meilleure efficacité apportée par la centrale de traitement d’air de colmater les fissures et crevasses dans le sol du bâtiment.