RAPPEL GRATUIT
📞 Du Lundi au Samedi : 8H - 21H
Laissez-nous vos coordonnées :

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées et traitées pour permettre ultérieurement d'envoyer une réponse à ma demande.

Confirmez Confirmez

Tous nos diagnostics sont réalisés sous protection sanitaire. Inscrivez-vous et bénéficiez d’une sécurité totale.

LA POLLUTION DE L'AIR INTÉRIEUR

Un véritable problème de santé publique. Attention à ce danger invisible !

Pour favoriser les économies d’énergie, nos habitations sont de plus en plus étanches. La règlementation thermique RT2012 en vigueur, impose même un test d’étanchéité du bâtiment à l’issue de chaque construction. Nombreux sont les propriétaires de maisons anciennes qui ont investi dans des travaux d’isolation.

Une excellente chose pour limiter ses dépenses de chauffage mais avec un dommage collatéral concernant la qualité de l’air intérieur. Nos intérieurs sont devenus des sous-marins étanches d’où l’air vicié ne s’échappe plus. L’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur a mis en évidence que 60% des installations de VMC ne sont pas conformes à l’arrêté de 1982 sur la ventilation des bâtiments et qu’elles s’avèrent la plupart du temps inefficaces du point de vue de la qualité de l’air.

Pollution
Un air intérieur plus
pollué que l’air extérieur

Nous passons plus de 80% de notre temps en intérieur.
Les études réalisées par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur démontrent que l’air à l’intérieur de nos logements est 5 à 9 fois plus pollué que l’air extérieur.

Un impact
sur votre santé

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire estime que chaque année au moins 20 000 morts sont causées directement par la pollution de l’air intérieur.
Une grande partie des composants responsables de la pollution de l’air ont été déclarés cancérogènes certains par le Centre International de Recherche sur le Cancer.
74% des allergies sont liées aux polluants de l’air intérieur.
De nombreuses maladies respiratoires chroniques ou sévères sont dues à une mauvaise qualité de l’air intérieur.

Un lien direct humidité
et pollution intérieure

Les médecins appellent le mélange humidité et polluants de l’air intérieur le cocktail explosif pour la santé.
L’humidité favorise l’apparition de certains polluants et en même temps leur pénétration dans l’organisme. Le plus évident est la moisissure, mais les dernières études réalisées à l’occasion de la pandémie de Covid-19 démontrent l’impact de l’humidité sur la contagiosité des virus.



Les trois grandes
catégories de polluants
de l’air

Les polluants chimiques

Les plus connus sont les COV, composés organiques volatiles, qui sont émis par les solvants des colles présents dans le mobilier, par les peintures mais aussi par l’utilisation de nettoyants ménagers.

Le radon, un gaz radioactif présent naturellement dans certains sols, est responsable de 3000 décès par cancer du poumon chaque année.

Les polluants biologiques

Les moisissures en libérant des spores dans l’air, l’équivalent du pollen pour une plante, peuvent entraîner des pathologies respiratoires allant de la simple allergie à des formes graves comme l’aspergillose broncho-pulmonaire.

Les acariens dont on connait le pouvoir allergène font partie de ces polluants.
Les virus sont classés dans les agents biologiques qui polluent l’air.

Les polluants physiques

Le plus tristement connu est l’amiante mais de nombreuses autres particules peuvent s’attaquer à la santé. L’humidité fait partie de cette famille de polluants.

Pollution

Quelle solution ?

La meilleure solution actuellement pour dépolluer l’air intérieur est de mettre en place une centrale de traitement d’air ou CTA. Ceci permet par insufflation de repousser l’air vicié à l’extérieur et de faire entrer ainsi l’air sain dans la maison.

La CTA3 Murprotec filtre, préchauffe, régule 24h/24 l’air extérieur apporté et rejette l’air intérieur et ses polluants. La CTA permet également de maîtriser le taux d’humidité de votre intérieur pour éliminer la condensation mais aussi garantir les conditions limitant la contagiosité des virus comme le coronavirus.