Quand faut-il réaliser un diagnostic humidité ?

Face à un problème d’humidité la première réaction est souvent de traiter le symptôme visible. Nettoyer les traces de moisissure, refaire les enduits des murs présentant des traces de salpêtre, acheter un simple bac absorbeur d’humidité… Mais en fait avant de soigner la conséquence de l’humidité, ce qui revient à « mettre un cataplasme sur une jambe de bois », il est nécessaire de rechercher la cause de cette humidité. Quand faut-il s’inquiéter du problème d’humidité ? Quand faut-il réaliser un diagnostic humidité ? Existe-t-il des obligations légales concernant le diagnostic humidité ?  

Connaître au plus vite la cause du problème d’humidité

Des traces d’humidité permanentes sur votre façade, des marques blanches de salpêtre, une dégradation des enduits… doivent vous alarmer. Si vous remarquez de la condensation sur vos fenêtres régulièrement, des traces de moisissures sur des murs intérieurs, une infiltration d’eau dans des parties semi ou enterrées comme une cave ou un garage…. Vous pouvez-vous demander si vous avez à faire à un problème occasionnel ou structurel.

Le meilleur réflexe est de faire réaliser par un professionnel un diagnostic humidité. Vous pourrez connaître le degré de gravité du problème d’humidité. Le diagnostic humidité va également déterminer la nature, donc la cause de l’humidité. L’expert en humidité va vous indiquer s’il s’agit d’un souci de condensation, de remontée d’eau dans les murs, dinfiltration, ou éventuellement un simple problème de fuite d’eau.

Il faut savoir que dans 15% des cas, lors de la visite d’un de nos experts pour un diagnostic, il est malheureusement trop tard. Le problème d’humidité a atteint un tel de gré de gravité qu’il n’existe plus aucune solution sur le marché pour le traiter.

De même 70% de nos clients ont déjà dépenser des budgets conséquents pour masquer le problème sans réellement le traiter avant que nous fassions le diagnostic humidité. Des travaux et donc des coûts inutiles qu’un diagnostic aurait permis d’éviter.

Quand doit-on faire un diagnostic humidité ?

Existe-t-il des cas où le diagnostic humidité s’impose ? Dans le cadre de la vente d’un bien immobilier, il existe des diagnostics obligatoires comme le DPE. Le diagnostic humidité n’est pas obligatoire mais si vous avez un doute sur un problème d’humidité mieux vaut s’en assurer avant la vente. Un taux d’humidité trop élevé peut impacter la performance énergétique de votre bien donc sa notation DPE.

Quant aux professionnels, agents immobiliers, attention à l’obligation d’information si vous voyez des signes d’humidité votre responsabilité peut être mise en cause en cas de défaut de conseil.

En cas de rénovation, là-aussi si vous avez le moindre doute le diagnostic humidité peut vous éviter bien des désagréments. Il faut savoir que plus de 6% de masse d’eau dans un mur compromet l’application de tout revêtement peinture ou enduit par exemple.

Un locataire peut faire réaliser un diagnostic humidité pour prouver qu’un problème existe et obliger le propriétaire à faire les travaux pour éliminer cette humidité. Tout propriétaire se doit de louer un logement décent. L’humidité représentant un risque pour la santé, elle fait partie des caractéristiques d’un logement décent.

Combien  coûte un diagnostic humidité ?

Un diagnostic humidité doit impérativement être réalisé par un professionnel. Faire intervenir un expert coûte environ 350 €.

 

Mais il faut savoir que Murprotec, leader européen du diagnostic et du traitement de l’humidité, offre ce service pour toute demande faite via le formulaire de diagnostic sur ce site.  

 

Ce diagnostic comporte non seulement les mesures réalisées permettant l’analyse à la recherche des causes du problème mais aussi les solutions de traitements réellement efficaces.

 

N'attendez-pas qu'il soit trop tard, demandez votre diagnostic gratuit.