Problème d’humidité en été

Contrairement à ce que l’on pense, les problèmes d’humidité ne sont pas importants uniquement durant l’hiver. Il nous semble logique que les intempéries entraînent un taux d’humidité dans l’air supérieur à celui d’une belle journée d’été. S’il est vrai que des pluies importantes vont avoir un impact sur les infiltrations d’eau dans les murs et que le froid va augmenter les risques de condensation, les problèmes d’humidité ne vont pas disparaître aux beaux jours.

Peut-être avez-vous déjà constaté que votre maison est humide l’été ? Pourquoi peut-on continuer à avoir un problème d’humidité en été ?

D’où vient l’humidité dans une maison l’été ?

Si les problèmes d’humidité se poursuivent même durant l’été, cela est dû à un phénomène majeur.

Il faut savoir que plus l’air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d’eau, donc d’humidité. Il suffit de penser aux pays chauds qui détiennent des records de taux d’humidité contrairement aux pays du grand nord qui sont plus sec. Il fait bien plus moite en Afrique qu’au Canada !

 

Donc l’air chaud l’été peut faire entrer plus d’humidité dans votre maison.

Si vous avez un problème de remontée capillaire de l’eau du sol dans vos murs, par exemple si vous avez une source ou nappe phréatique près de vos fondations, le phénomène ne sera que peu impacté par la température de l’air. Et même s’il pleut moins et que le sol contient moins d’eau, il en contient toujours et elle continuera de monter dans vos murs.

Il faut donc s’occuper de votre problème d’humidité même en été.

Profiter de l’été pour lutter contre le problème d’humidité

Si la cause du problème d’humidité ne disparait pas, vous pouvez quand même limiter les symptômes visibles par quelques bonnes pratiques simples.

Le premier bon réflexe pour éviter l’humidité en été est d’aérer votre maison afin  de remplacer l’air humide par un air plus sec venant de l’extérieur, mais aussi de diminuer la température de votre intérieur puisque vous l’avez compris, plus un air est chaud plus il peut contenir d’humidité. Aérer une maison humide durant l’été est plus facile que durant la saison froide, vous pouvez laisser les fenêtres ouvertes plus longtemps dans la journée.

Ensuite il faut éviter de rajouter de l’humidité dans l’air. Pensez à faire sécher le linge dehors plutôt que dans une pièce. Autant de vapeur d’eau qui ne s’accumulera pas dans votre maison.

Et aérez bien spécifiquement votre cuisine après avoir fait bouillir de l’eau par exemple ou votre salle de bains après une douche ou un bain.

Voilà des conseils simples mais qui vont vous permettre d’avoir une maison moins humide l’été.

 

Vous pouvez également utiliser un climatiseur. Il va à la fois réduire la température donc la capacité de l’air à se charger en humidité mais il va aussi faire condenser une partie de l’humidité déjà présente dans l’air.

Mais il faut bien être conscient que ceci ne pourra pas éliminer votre problème d’humidité à la source. Au mieux vous aurez moins de signes visibles. Ce qui est à la fois une bonne chose mais risque de vous faire croire que le problème est réglé. Attention aux erreurs à éviter pour lutter contre l’humidité.

Comment éliminer l’humidité définitivement ?

En laissant de côté le problème d’humidité durant l’été parce que les signes visibles diminuent, vous risquez de laisser le phénomène perdurer et reprendre de plus belle dès l’automne. Si vous avez eu des signes qui vous ont alerté au cours de l’hiver comme de la condensation importante, des traces de moisissure, des infiltrations d’eau… N’attendez pas leur retour pour agir. Le plus simple pour savoir si ce problème était passager ou s’il est dû à une cause structurelle est de faire réaliser un diagnostic humidité.

Vous saurez alors exactement si vous avez un taux d’humidité anormal dans l’air, si vos murs sont humides même en l’absence de signes extérieurs et surtout quelle en est la cause. Ceci permettra de définir le traitement qui vous assurera de vous débarrasser de votre problème d’humidité et de ne pas le voir revenir après l’été.