Comment habiter une maison saine ?

Notre santé est devenue une de nos préoccupations majeures car elle est un facteur clé de notre qualité de vie. Nous cherchons par tous les moyens à préserver notre capital santé. Nous aspirons à une vie saine, par l’activité physique, l’attention portée à notre alimentation… Lorsqu’on sait que nous passons 80% de notre vie en intérieur, habiter une maison saine fait partie des points de vigilance à avoir. Encore faut-il savoir ce qui caractérise une maison saine ou ce qui risque de la rendre potentiellement nocive pour notre santé. La qualité de l’air intérieur est l’élément central d’une maison saine sans risque pour notre santé.

Les caractéristiques d’une maison saine

Une maison propre n’est pas forcément une maison saine. Vous pouvez être une fée du logis et habiter un logement qui ne soit pas sain pour votre santé. Le guide Construire Sain édité par le Ministère de l’écologie met comme première composante de la maison saine : la qualité de l’air. A ceci s’ajoutent l’eau et le confort hygrothermique, c’est-à-dire l’humidité et la température de l’air. Restent enfin le confort acoustique et visuel. Ce guide met également en avant la notion de ventilation des logements.

Ainsi, une maison saine se doit d’être préservée des polluants de l’air, de l’excès d’humidité, d’une mauvaise gestion de l’eau, d’un manque d’aération, du bruit et d’une mauvaise luminosité.

Améliorer la qualité de l’air intérieur

Notre air intérieur est toujours plus pollué que l’air extérieur, 5 à 9 fois plus selon les études officielles. Il est donc essentiel pour avoir une maison saine de veiller à limiter l’impact des polluants de l’air intérieur dans votre habitation. Les revêtements de murs et sols, les meubles, les produits ménagers, la combustion de certains systèmes de chauffage, des bougies etc… dégagent dans l’air des produits polluants comme les COV. Ceci est inévitable mais il est possible de minimiser le phénomène en utilisant des produits plus naturels, en évitant les aérosols même soi-disant « dépolluants ». Il faut également aérer régulièrement son intérieur pour renouveler l’air. Ouvrez les fenêtres au moins 10 minutes par jour même en hiver. Vérifiez l’efficacité de vos systèmes de ventilation type VMC.

Pour savoir si votre qualité d’air intérieur est bonne, vous pouvez faire réaliser un diagnostic qui va mesurer la présence des différents polluants de l’air. Si la concentration de polluants reste élevée, il est possible de mettre en place une centrale de traitement d’air, CTA, qui va évacuer en permanence l’air pollué et faire rentrer un air filtré de qualité dans votre maison.

Eliminer l’humidité pour une maison saine

La qualité de l’air intérieur peut-être dégradée par la présence d’humidité. Un taux d’humidité trop important va favoriser l’absorption des polluants de l’air dans votre organisme. Par exemple certaines particules vont se fixer sur votre peau à cause de l’humidité de l’air de votre intérieur. Sachant que ces polluants peuvent causer des allergies, de maladies respiratoires, des cancers… C’est pour cela que les médecins appellent l’association polluant de l’air et humidité le cocktail explosif pour la santé. Il est aujourd’hui démontré que l’asthme est lié à une mauvaise qualité de l’air intérieur.

L’humidité rend les maisons malsaines en favorisant le développement des acariens et des moisissures. Ces polluants biologiques de l’air sont en cause dans les allergies, l’asthme, les bronchites chroniques…

Pour habiter dans une maison saine, il est donc essentiel d’éliminer l’humidité de votre intérieur. La ventilation est un élément important mais il se peut que votre maison ait un problème d’humidité liée à une pathologie du bâtiment. Les remontées d’eau dans les murs ou les infiltrations qui vont entraîner une mauvaise qualité de l’air intérieur en plus de dégrader votre maison doivent-être éliminées. Pour savoir si vous avez un souci d’humidité, recherchez des signes comme des traces sur vos murs intérieurs ou extérieurs de moisissure, du salpêtre, des fissures, de la condensation, de mauvaises odeurs…. En cas de doute faite venir un expert pour identifier la présence et la cause d’un problème d’humidité.

Une maison saine est avant tout une maison dans laquelle on peut respirer sans risque pour sa santé. Un air intérieur sain est lié à une faible présence de polluants et un taux d’humidité ne dépassant pas 60%. Traiter l’air et l’humidité est la clé d’une maison saine.